Humeur du Moment

C’est la rentrée…

Je suis enfin de retour à mon ordinateur après un repos forcé. Je vous ai manqué, je le sais bien, ne dites pas le contraire.

Dans un premier temps, je vous souhaite une bonne rentrée à tous et surtout dans les conditions sanitaires actuelles, ne prenez aucun risque en vous protégeant, mais le COVID n’empêchera pas la reprise de nos petits papotages autour d’un bon chocolat chaud, tant il me manque. J’ai même hâte pour tout vous avouer.

Si pour bien commencer cette année, nous faisions un petit point sur les dossiers en cours. Je sais que je suis à la retraite, mais personne ne sera étonné de savoir que je suis incapable de rester à ne rien faire et les dernières semaines l’ont bien prouvé. Comme dit dans mon précédent post, je suis une hyperactive, alors quand on me force à me tourner les pouces, je m’ennuie et je deviens odieuse pour mon entourage (eh oui, G., c’est ce que fait mon charme…). Alors, j’ai repris une activité (oui, Mitch, plusieurs en conservant quelques mandats précédents)…

Mais, le confinement et quelques problèmes personnels m’ont fait prendre conscience que je désirais une nouvelle vie, plus calme auprès de ma famille de cœur. En effet, depuis plus de 10 ans, je travaille tous les jours sans prendre de vacances, de week-ends, avec le stress permanent de plaire aux investisseurs et de tenir les calendriers — parfois intenables — des projets. Je voulais choisir mes dossiers, prendre le temps de les mener jusqu’au bout, de me faire plaisir en restant dans les secteurs que j’aime.

J’aspire aussi à me poser définitivement quelque part. Vivre entre deux continents, entre 3 pays et donc dans les valises en permanence, me donne le sentiment de n’être nulle part chez soi. Il m’est arrivé de nombreuses fois de ne pas savoir où je me trouvais en me réveillant. J’aimerais me construire un petit cocon où je pourrais me poser avec ma petite famille de chats, pouvoir peut-être faire entrer des mini-moi dans ma vie… Alors, il me fallait faire des choix… et cela m’a demandé du temps afin de ne blesser personne et de prendre les bonnes décisions pour mon avenir et n’avoir aucun regret.

Alors, vous devez bien vous demander quels sont mes prochains projets. Petits curieux !!! Mais, comme je vous adore, je vais lever le voile sur ce qui m’attend ces prochains mois.

  • Patoune Editions — Ma maison d’édition va s’envoler dans les prochaines heures pour s’installer aux États-Unis. Nous avions tous préparé pour le lancement le 15 septembre prochain en Belgique, mais nous avons dû nous rendre à l’évidence que le marché pour deux de nos collections était de ce côté-ci de l’Atlantique. En plus, nous avions le soutien du plus grand diffuseur là-bas alors qu’en Europe, nous devions construire notre diffusion, ce qui demande beaucoup de temps. En plus, j’avais envie d’être présente au cœur de l’action, donc les USA s’imposaient à nous. Nous avons retardé le lancement pour transférer l’imprimerie et les bureaux de Patoune dans mes locaux américains (au passage, je remercie les autres de nous accueillir les bras ouverts en se serrant un peu).
      • Rather Be — La parution du premier tome de mon roman est par conséquent retardée de quelques semaines, mais ce n’est pas grave. Je vais en profiter pour terminer calmement la relecture de la version US afin que tout sorte en même temps. Pour l’occasion, un nouveau site internet et aussi une nouvelle couverture viendront améliorer ce premier bébé de Patoune.
      • Pageant — Rien ne change. L’encyclopédie commencée lors du début du confinement suit tranquillement son bonhomme de chemin. La collection sera étoffée avec 8 autres titres programmés sur les deux prochaines années. On voit loin chez Patoune.

 

  • World Pageant NetworkWPN regroupera toutes mes activités liées aux concours de beauté.
      • Inside Pageant — J’ai toujours adoré travailler dans les backstages des concours où j’ai développé une certaine expertise depuis maintenant plus de 10 ans. Mes nombreuses interviews pour l’encyclopédie et mes recherches m’ont clairement montré qu’il manquait un magazine ouvert à tous les concours et portant un regard différent sur ce milieu, n’hésitant pas à dénoncer les magouilles de certains, les malversations des autres au travers de reportages. Ce projet sera chapeauté par Patoune Editions avant de prendre son envol avec une montée en puissance pour arriver sur vos écrans avec des documentaires.
      • WikiPageant — Faire un Wikipédia ouvert à tous les concours de beauté. Chacun pourra y montrer ce qu’il fait afin de montrer la diversité qui existe dans ce milieu. Nous contrôlerons uniquement la légalité des concours couverts afin de dénoncer via Inside Pageant toutes les arnaques.
      • Projet R. – Ce projet est encore à l’état embryonnaire, donc je vais le laisser maturer avant de vous en parler.

 

  • Projet C. et M. — Ces deux projets sont sur mon bureau depuis 2008, mais je n’avais pas le temps nécessaire pour les développer. Le premier se porte sur un secteur, où la concurrence fait rage. Alors, vous allez devoir attendre quelques semaines afin que nous finalisions les premiers contrats et soyons en mesure de vous montrer les premières épreuves. Pour le deuxième, il ne sortira de terre que dans deux ans afin de ne pas courir après le temps et surtout de prendre le temps d’amasser, de récolter les éléments nécessaires à son ouverture. Les locaux sont disponibles depuis 5 ans, alors ils ne sont pas à deux ans près.

 

  • Projet Gastronomique – Je rassure tout le monde, même si je peux me targuer d’être une bonne cuisinière, je n’ai pas les compétences pour tenir une brigade dans une cuisine. Je vais juste soutenir des petits en investissant dans le développement d’un concept en franchise. Ce petit restaurant me sert de cantine depuis plus d’un an avec une qualité de produits.

Comme vous venez de vous en rendre compte, ma créativité n’est pas morte et elle a déjà bien rempli ma rentrée de retraitée, surtout que je conserve mes sociétés américaines, celles liées aux concours de beauté et à l’événementiel. Les garçons ont assuré pendant mon absence et le confinement.

Comme vous l’avez maintenant compris, mes activités me ramènent toujours vers ma famille de cœur. Même si je vais laisser des amis ici en France et en Belgique, dès que les frontières rouvrent et mon médecin donnera son accord, j’irai m’installer plus longuement chez mes amis américains et ne reviendrai en Europe que de manière épisodique. Heureusement que le téléphone (oui, mon cher comptable, la facture risque d’être salée, mais WhatsApp et Skype l’allègeront, je te rassure) existe pour maintenir le contact. J’accueillerai les bras ouverts les plus courageux et une chambre les attendra dès qu’ils voudront visiter les vastes contrées.

xoxo

La Puce

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *