La légende d’Halloween

Quelques mots pour vous souhaiter un joyeux Halloween à tous et vous expliquez la légende de Jack O’ Lantern à l’origine de cette fête. Le film de Disney « L’étrange Noël de Mr Jack » s’inspire largement de ce compte irlandais. Pour vous le résumer, le personnage principal est un héros très sombre, méchant, ivre, mais aussi avare. Il concentrait en lui tous les défauts de la Terre. Un soir de beuverie, il rencontra le diable, qui lui réclama son âme. Celui-ci accepta en échange d’un dernier verre avant de le suivre en enfer. Afin de réaliser ce marché, Lucifer se transforma en pièce de monnaie, mais celle-ci comportait une croix en argent qui l’empêchait de se revenir à sa forme initiale et donc, le condamner à vivre sous cette apparence indéfiniment. Jack proposa un ultime arrangement au diable : lui rendre son aspect originel si ce dernier oubliait son âme pendant les dix prochaines années. Le marché fut conclu entre les deux personnages.

Les dix années s’écoulèrent tranquillement et le roi des enfers se rappela aux bons souvenirs de Jack le moment venu. Sur une route irlandaise, ils se retrouvèrent nez à nez. Le diable lui réclama immédiatement son dû. Jack possédait une roublardise à toute épreuve et demanda une dernière faveur à Lucifer : aller lui cueillir une pomme située en haut d’un arbre avant de lui suivre. Sans tarder, celui-ci monta sur ses épaules pour atteindre le fruit sur les branches, pendant que Jack dessina une croix sur le tronc de l’arbre, emprisonnant encore une fois le malheureux ! Coincé de nouveau, Lucifer n’eut pas d’autre choix que d’accepter la promesse de ne jamais lui prendre son âme.

Au décès de Jack, le paradis lui refusa ses portes en raison de son alcoolisme et de tous ses péchés dus à son mauvais caractère. Par le marché qu’il avait conclu avec le diable, l’enfer lui était également interdit. Donc, il n’avait d’autres choix que d’errer sur Terre à tout jamais, puisqu’aucun des ultimes lieux de repos éternel ne pouvait l’accueillir. Pour aider Jack à survivre dans le froid et le vent, Lucifer lui donna une braise que Jack s’empressa de mettre dans un navet afin de la protéger des intempéries et qu’elle ne s’éteigne jamais. Ce navet éclairé servit donc de lanterne dans les errances de Jack, mais aussi possédait le pouvoir de faire peur aux esprits malicieux.

Jusqu’à l’arrivée sur le sol américain, les Irlandais ont conservé cette croyance de creuser des navets pour éloigner le mauvais œil lors de la semaine d’Halloween. Au cours de leur exode en 1850, ils les remplacèrent par les courges, plus simples à évider et massivement présentes dans les contrées américaines. La tradition de la sculpture de citrouille provient donc d’un conte irlandais et elle est toujours aussi importante aux États-Unis, notamment dans les familles, où c’est l’occasion de passer un moment privilégié tous ensemble.

Bon Halloween a tous.

xoxo

La Puce