Humeur du Moment,  Mes écrits/ Mes livres

L’amitié plus forte que l’amour ?

Chacun a sa propre définition de l’amitié, comme de l’importance qu’il lui donne. Certains de mes amis diraient que dans ce domaine, je peux me montrer excessive, envahissante… comme toujours. Cela fait partie de mon charme ! Les différents aléas de la vie m’ont démontré que les amis (les vrais, les sincères) demeurent à vos côtés, même lorsque vous vous trouvez dans le mur ou au fond du gouffre. Ils se montrent honnêtes en toute occasion, quitte à vous sermonner lorsque vous déraillez complètement. Ces derniers n’hésitent pas à vous remonter les bretelles pour vous aider à surmonter vos difficultés ou à attendre patiemment que votre coup de sang ou votre crise de larmes soit passé.

Jusqu’à mes études universitaires, ma nature solitaire me laissait penser qu’on pouvait se débrouiller dans la vie sans personne à ses côtés. À cette époque-là, mes relations se résumaient à une épaule réconfortante ou une oreille disponible pour ceux qui en avaient besoin. Des petites relations. Je n’en attendais pas autre chose, car je pensais que les vraies amitiés n’existaient que dans les séries télé.

Puis, en posant le pied sur mon campus, j’ai fait la rencontre de celui qui allait m’aider à grandir, à devenir celle que je suis : « mon grand frère ». Pour me sentir bien, j’ai besoin de savoir qu’il va bien. Même si nous ne vivons plus sous le même toit, parfois pas sur le même continent, nous veillons en permanence l’un sur l’autre, et cela fait plus de 20 ans que cela dure. Un vrai coup de foudre amical nous a liés à jamais. Entre nous, cela a fonctionné tout de suite. Nous étions des âmes sœurs amicales.

Nous nous aimons profondément et nous n’avons pas besoin de nous le dire pour le savoir. Nous savons lire en l’autre comme dans un livre ouvert, nous n’avons pas besoin de nous parler pour se comprendre, un simple regard suffit. On peut rire d’une broutille sans que notre entourage comprenne notre hilarité subite et il nous est impossible de leur expliquer sans partir dans des explications longues et tortueuses. Lui et moi, on forme un vieux couple à qui il manque les galipettes (quoique je connaisse toute sa vie sexuelle sous prétexte de faire mon éducation). Si je le perdais, je ne sais pas comment j’arriverais à vivre sans lui.

Nous avons vécu de nombreuses années en colocation avec d’autres camarades. Vous pourrez découvrir dans quelques semaines nos aventures dans mon roman Rather Be. Ma vie avec ces messieurs m’a aidé à sortir de l’enfance et m’a permis de prendre conscience que toutes les rencontres même furtives nous affectent. Certaines ont une grande influence dans notre existence tandis que les autres ne font que passer aussi rapidement qu’une brise matinale, mais nous aident à suivre le bon chemin à un moment crucial.

Pour moi, les amis de longue date, ceux qui vous accompagnent dans les bons et les mauvais moments sont les plus importants, car je les aime aussi fort que mes nounours. Je peux les compter sur les doigts de la main et pour chacun d’entre eux, j’ai eu un coup de foudre amical. Ils m’ont tous beaucoup changé même s’ils n’en ont pas forcément conscience. Ils savent que je pourrais déplacer les montagnes pour eux. Il leur suffit de m’appeler pour que je débarque… J’en connais qui doivent sourire en lisant ces mots et se souvenir de quelques appels nocturnes. Même si j’aime dormir, mes amis sont plus importants que Morphée.

Mais, pour mon grand frère, c’est encore plus fort. Il m’aime inconditionnellement, même lorsque je suis de mauvaise humeur. Il accepte de me servir de punching-ball en silence, lorsqu’il sent que je suis au bord de l’explosion et que j’ai contenu depuis trop longtemps les choses en moi. Je chéris cette amitié, car elle est vitale pour moi. Il n’avait aucune obligation de m’aimer, mais il a choisi de le faire sans que j’en connaisse les raisons et je lui en suis reconnaissante.

Je sais que quand tu liras ce texte, tu vas me détester, mais c’est ainsi. En général, nous nous disons les choses avec beaucoup de pudeur. Dans notre entourage, peu savent à quel point nous nous aimons, de cette amitié si pure, si particulière. J’avais besoin que tout le monde le sache. Il fallait aussi que tu saches que ces mois passés loin de toi m’ont fait comprendre à quel point tu es important pour moi. Je coule lorsque nous passons trop de temps loin de l’autre. Tu es devenu à travers le temps mon repère. Alors, je veux profiter de ce blog pour te remercier d’être là dans les bons et les moins bons moments. Je veux te dire merci d’être dans ma vie et te dire combien tu comptes pour moi. Dans la vie, on a tous besoin d’une personne sur qui on peut compter et pour moi, cette personne, c’est toi.

Merci de me rendre meilleure en m’indiquant avec beaucoup de gentillesse mes erreurs. Merci de me soutenir dans mes décisions, même si tu n’es pas forcément d’accord avec moi et que ce n’est pas celle que tu aurais choisie. Merci de vouloir le meilleur pour moi et de garder toujours cette intention à l’esprit, lorsque tu m’expliques ce que tu penses de moi, avec tes critiques positives et encourageantes.

Merci de m’aimer telle que je suis, sans jamais avoir voulu me changer. Tu comprends mon amour pour les petites soirées tranquilles à la maison avec une bonne série et un hamburger, pour ma curiosité du monde qui m’entoure ou pour le fait que je suis encore une petite fille qui vit dans un monde de Bisounours. Merci de remarquer dès que je ne vais pas bien. Merci de remarquer mes humeurs chafouines. Merci de m’offrir le support dont j’ai besoin quand ça ne va pas. Merci d’avoir pris le temps de réorganiser ton emploi du temps pour nos longs échanges téléphoniques, nos escapades en duo.

Merci pour la confiance et pour les confidences qu’on s’échange. Parler des affaires, des contrats, de nos vies entre deux continents sans jugement ni compétition, c’est précieux. Depuis notre rencontre, tu as été plus que parfait, tu es le meilleur et ton fils peut être fier de marcher dans tes pas. Dans la vie, on a tous besoin d’une personne sur qui on peut compter et pour moi, cette personne, c’est toi.

Nos discussions sur la vie sont vitales pour moi. Tu me connais mieux que personne et tes pseudo-erreurs m’inspirent. Crois-moi, tu peux être fière de toi. En tout cas, moi, je le suis. Par les différentes épreuves que nous avons traversées main dans la main, je sais que notre amitié est unique. Tu as pris le temps de me comprendre, de m’écouter. Tu sais par quelle épreuve je suis passé. Tu demeures à mes côtés, au cas où j’en aurais besoin, parce que tu sais comment me réconforter, m’apaiser.

Tu portes attention à moi et je veille aussi sur toi. Je dois admettre que je me surprends souvent à me demander ce que j’ai fait pour te mériter. Tu es arrivée au bon moment de ma vie, et tu t’es fait une place auprès de moi, de ma vie, de mon cœur. Nous ne savons pas où nous serons dans 10, 20 ou 30 ans, mais aujourd’hui, on est inséparable pour le meilleur et pour le pire.

Je t’aime, mon cher grand frère.

xoxo

La Puce

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *