Mes écrits/ Mes livres

Rather Be

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de mon bébé : Rather Be. Cela fait des mois que certains en entendent parler (voir une année pour les plus fidèles…), mais sans réellement savoir de quoi je parlais. Alors, levons le voile…

Rather Be est mon premier roman. Sachez que je n’ai jamais eu la prétention de devenir auteur. J’écris pour mon plaisir et ce blog a été créé au départ pour tenir informés mes amis lors de mes nombreux voyages et m’éviter des mails répétitifs. Certes, certains éditeurs ont fait appel à ma plume pour quelques livres professionnels, mais écrire dans un domaine d’expertise n’a rien à voir avec la rédaction d’un roman.

Mais alors, me direz-vous, pourquoi me lancer dans ce roman ?

L’histoire est relativement simple. Chez un éditeur français, j’ai fait la connaissance d’une directrice de collection qui est devenue une amie, Elsa. Au fil du temps, nous avons échangé sur différents sujets. Alors que je devais lui faire parvenir le plan d’un livre, je me suis trompée de document. Trahie par la technique ou par ma fatigue… Au choix !!! Non, Mitch, ce n’est pas un lapsus révélateur.

L’ébauche de Rather Be a alors atterri dans sa boite mail. Il appartenait à ces écrits que je conservais au plus profond de mes dossiers sur mon ordinateur. Je me suis aperçue de mon erreur, lorsqu’Elsa m’appela pour me demander pourquoi je ne le finissais pas pour ensuite le faire publier. Ce n’a jamais été mon intention, puisque cet écrit était trop personnel pour intéresser quiconque selon moi et surtout par peur de m’exposer autant. J’aime mon anonymat et vivre dans les backstages de la société. Cela m’apporte un certain confort de vie auquel je suis attaché comme de rester la confidente de mon entourage (et ce n’est pas Tigrou qui me dira le contraire).

Bon, cela était sans compter sur la détermination d’Elsa qui sans me prévenir, présenta le manuscrit à deux maisons d’édition, qui l’accueillit avec beaucoup d’enthousiasme. Sur les conseils d’Elsa, connaissant mon emploi du temps de ministre, ils me demandèrent de le finir afin d’avoir l’entièreté des tomes avant de lancer la collection, ce que je fis. En trois mois, cette ébauche d’une dizaine de pages devint un manuscrit de 1500 pages.

Elsa me servit de lectrice au fur et à mesure de mes avancées et devant le nombre de pages, elle me conseilla de le diviser en plusieurs tomes. 8 tomes ont donc vu le jour. En recevant les contrats, quelques différends sont apparus. Il m’était difficile de laisser partir ce bébé sans obtenir un certain contrôle sur ce qu’il allait devenir… Elsa me proposa alors de créer notre propre structure…

Après de nombreuses discussions, mûres réflexions au cours d’une plus grande analyse sur mon avenir, je me suis jetée dans l’aventure, accompagnée par Elsa. Patoune Éditions était née. Il nous a fallu tout créer depuis une page blanche, mais quel challenge intéressant !!!!  Trouver un diffuseur fut un véritable parcours du combattant, sauf de l’autre côté de l’Atlantique. Et la pandémie est arrivée…

Patoune est devenue américain après un court passage en Belgique, ce qui retarda le lancement de nos différents livres. Sur les conseils de notre diffuseur US, Rather Be a connu quelques modifications pour qu’un neuvième tome puisse voir le jour. Il fut dur de mettre un point final à ce roman, dans lequel je me suis beaucoup investie. Mais, je suis heureuse de vous annoncer que les précommandes de Rather Be seront ouvertes le 15 décembre prochain…

De quoi parle Rather Be ?

La 4e de couverture le fera mieux que moi.

« En posant le pied sur le sol américain, j’avais soif de connaissances, mais surtout de liberté. De nature solitaire et un brin butée, j’ai affronté une vie à laquelle je n’étais pas préparée. Ma rencontre avec mes amis m’a permis de grandir, de devenir une jeune femme épanouie et ouverte d’esprit. Les garçons m’ont servi de guide et sans raison apparente, nous avons formé une famille de cœur, liée à jamais par des sentiments aux limites très floues, et souvent incomprise par notre entourage.

En relisant mon journal intime, avec le recul des années, je m’aperçois que nous étions un savant équilibre de cinq personnalités très disparates. En fusionnant, nous avons formé un noyau, qu’on appelait la famille, parfaitement hermétique aux autres. Ce que je prenais pour de la jalousie de la part de certains était surement de l’incompréhension face à notre façon de fonctionner, tellement nous étions imbriqués dans l’existence de chacun, sans nous en rendre réellement compte.

En racontant notre histoire depuis l’intérieur à vous qui vous posez toujours autant de questions sur nous, je me dis que vous pourrez enfin comprendre ce qui nous liait comme ce texte de Pierre Ebert l’illustre parfaitement

L’Amitié c’est… une relation particulière qu’on entretient avec une ou plusieurs personnes.

L’Amitié c’est… une chimie qui engendre le début d’une relation entre une ou plusieurs personnes ayant les mêmes affinités.

L’Amitié c’est… des sentiments, de l’affection, des émotions et de la tendresse quelques fois douces ou fortes que deux personnes peuvent avoir l’une pour l’autre.

L’Amitié c’est… une complicité mutuelle d’échanges et de partage de toutes sortes avec une personne ou des personnes.

L’Amitié c’est… de l’attachement et beaucoup de considération pour une ou plusieurs personnes.

L’Amitié c’est aussi… une Passerelle vers l’Amour et la Sexualité.

L’Amitié c’est… un ami ou une amie à qui l’on peut venir raconter en tout temps ses joies, ses peines et ses ennuis.

 

À vous de juger… »

 

Ne cherchez pas le livre avant sa parution. Elles sont deux à l’avoir lu en entier… Je remercie Elsa de m’avoir accompagnée durant ce difficile accouchement et à Séverine pour ses retours. Tous les autres qui disent qu’ils l’ont lu vous mentent… Le manuscrit final est bien au chaud chez Patoune, et personne en dehors d’Elsa et moi-même y avons accès.

Un peu de patience, il sera bientôt sur votre table de chevet, les amis.

xoxo 

La Puce

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *